C Union Européenne 2016

Fiche : Le plan d’investissement – Plan Juncker

Chiffres clés – Mai 2016 :

  • 21 millions de personne au chômage (8,6%) de la population active
  • 4 millions de jeunes (18,6%)

La Commission européenne veut remettre l’Europe sur le chemin de la croissance. C’est-à-dire créer de l’emploi, sans alourdir de la dette.

Depuis le début de la crise, l’UE souffre d’un faible niveau d’investissement et d’un taux de chômage élevé. A court terme, un tel niveau affaiblit la croissance. A long terme, cela nuit à la compétitivité et au potentiel de développement économique.

Et même si des fonds sont disponibles, le manque de confiance des investisseurs se fait sentir (incertitude autour de l’UE..) !

C’est la raison pour laquelle, l’UE  avait besoin de coordonner ses efforts. La stratégie de l’Europe est de :

  • Relancer l’investissement
  • Réformer le marché
  • Mettre en place des politiques fiscales responsables

Le plan d’investissement :

Ainsi, la Commission a lancé conjointement avec la Banque Européenne d’Investissement (BEI) un plan d’investissement pour l’Europe. De là, un Fonds européen pour les investissements stratégiques a été crée en 2015, doté d’une enveloppe initiale de 21 milliards d’euro par l’UE. Cette valeur augmentera par un effet de levier qui générera plus de 315 milliards d’euros d’investissements sur trois ans.

Le Fonds fournit des garanties visant à soutenir des projets financés par la BEI. Il concerne les entreprises :

  • D’infrastructures
  • D’innovation
  • Les petites et moyennes entreprises

Le Fonds permet à la Banque -> investir davantage de projets qui présentent -> risque plus élevé. 

Les promoteurs de projets peuvent déposer une demande de financement auprès de la BEI. Pour les petites structures, elles doivent s’adresser aux intermédiaires financiers du niveau local.

Ne pas confondre :

  • Le Fonds Européens pour les investissements stratégiques du plan Juncker qui fournit des instruments de financement du risque par l’intermédiaire de la Banque européenne d’investissement.
  • Les Fonds structurels européens (subventions) permettant de soutenir la cohésion économique et sociale et mis en oeuvre de manière décentralisée dans les Etats membres.

Ces deux fonds peuvent fonctionner de manière complémentaire. 

Les outils du plan :

  • La plateforme européenne de conseil en investissement fournit une aide administrative et technique aux promoteurs de projets dans toute l’Europe.
  • Un portail européen de projets d’investissement permet de recenser certains projets qui en fera des opportunités d’investissement visibles. Il s’agit d’une sorte de mise en relation.

 

Chiffres clés – Octobre 2016 :

  • En seulement un an, le plan a mobilisé plus de 138 milliards d’euros pour des grandes sociétés, mais aussi des PME.
  • 134 projets d’infrastructures représentant 17,4 milliards d’euros ont été approuvés dans le cadre du fonds.
  • Plus de 220 conventions de financement ont été approuvés pour les petites entreprises.

La Commission souhaite multiplier le fonds par deux, en atteignant au moins 500 milliards d’euros d’ici à 2020 et 630 milliards à 2022. 

Exemples :

Gingko Fund 2, qui a pour objectif d’assainir des sites industriels pollués et de les transformer en habitations ou en bureaux. Ce projet devrait créer 8500 emploi en France et en Belgique avec la participation de la BEI est de 30 millions d’euros.

Sources :

c Union européenne 2016

Share Button