Paysage routier

Fin de la deuxième année de droit : les impressions..

Vacances pour certains, travail pour d’autres ou encore révision pour un éventuel repêchage. Quoi qu’il en soit l’année est finie pour moi et le ressenti est très bizarre.

Je tiens tout d’abord à remercier toutes les personnes qui m’ont remerciées pour la création de mon blog ainsi que tout les messages
d’encouragements.

  • Je vais continuer Rockandlaw même s’il contiendra beaucoup moins d’article juridiques. Il portera sur la musique, la politique, les sujets de société ainsi que sur le bien être.
  • Ce n’est pas toujours facile au quotidien car les statistiques fluctuent de manières conséquentes mais la persévérance et la régularité permettent toujours d’obtenir un résultant
    satisfaisant.

Ce matin était ma dernière épreuve (Sciences Politique). Au passage, c’était un cours intéressant mais indigeste à apprendre avec des définitions, des auteurs et des chiffres à la pelle. C’est pas comme dans certains cours où le principal est de retenir l’idée générale. Ici, il faut tout retenir et en plus, l’examen portait sur un élément précis du cours dont il fallait restituer
intégralement les éléments. 

C’est la première fois que je me levais à cinq heures du matin pour bosser un cours (Pauvre chou). Mais honnêtement ce cours, ce bachotage, je souhaite à personne de le vivre. Au final, j’ai choisi le sujet concernant démocraties représentatives et ça c’est plutôt pas mal passé. Quand on bosse, il n’y a pas de raison pour que ça se passe mal.

Enfin bref, ça fait bizarre de se dire que l’année est finie, que chacun va retourner chez soi, que chacun va avoir ses propres activités. J’ai fais de très belles rencontres et j’espère que cela ne s’arrêtera pas. C’est toujours le problème quand on habite pas la ville de ses études, du jour au lendemain, on rentre chez soi et on quitte la petite vie qu’on s’était instaurée.

  • L’an prochain, je serai en Espagne à Salamanque, une nouvelle étape va être franchie. L’expérience sera formidable et j’espère que les découvertes Bordelaises ne seront pas vaines.
  • C’est peut-être également une raison faisant que cette fin d’année me touche.

Il faut avancer en permanence dans la vie et se fixer continuellement de nouveaux objectifs. C’est en tout cas ce que je crois et c’est comme ça que je vis. La seconde année de droit était une très belle année bien plus porteuse que la première. Elle est inscrite en moi et je garderais en mémoire tout ses souvenirs.

Share Button

Leave a Reply