Tout savoir sur le Québec !

A quelques jours de la fin de mon périple au Canada, je rédige cet article pour vous partager mes découvertes. A travers des citations, anecdotes, histoires, photos et bien d’autres éléments, vous trouverez un ensemble d’éléments afin de mieux comprendre le pays et éventuellement préparer votre futur voyage.

Ayez en tête en parcourant ces lignes que chaque pays vit selon ses traditions et sa culture. 

1. Proverbes Quebecois :

 

Commençons par quelques proverbes Québecois :

  • « Bien faire vaut mieux que bien dire » Anonyme
  • « Faites le bien et vous ferez des ingrats » Anonyme 
  • « Vive le Québec libre »  Charles de Gaulle
  • « On n’est pas un petit peuple, on est peut-être quelque chose comme un grand peuple » René Lévesque 
  • « La francophonie, c’est un vaste pays, sans frontières. C’est celui de la langue française. C’est le pays de l’intérieur. C’est le pays invisible, spirituel, mental, moral qui est en chacun de nous. » Gilles Vigneault. 
  • « Mon pays, ce n’est pas un pays : c’est l’hiver. Gilles Vigneault

2. Les différences essentielles entre la France et le Canada en vrac :

 

  • D’abord, le Canada est le pays du sirop d’érable. Commerce touristique, ne vous faites pas avoir par des produits bas de gamme.
  • Le beurre d’arachide est leur religion matinale. Naturelle, épicée, crémeux, sec, tous les enfants et adultes possèdent au moins un pot.

  • Le québécois n’est pas une langue identique au Français. Il existe des dictionnaires en Québecois et la langue se distingue par ses expressions.
  • Au supermarché, ne vous étonnez pas de voir une personne remplissant votre sac de courses (j’ai été surpris au début).
  • Tout est vendu en très grande quantité et la nourriture est plus chère qu’en France (sauf le poisson qui est meilleur et moins cher). D’ailleurs, n’oubliez pas de convertir l’euro en dollar canadien.
  • Attention, tout est vendu HORS TAXE.
  • Mc Donald  est ouvert 24H/24 et des fast-food abondent de partout.
  • Sinon, vous pouvez aller au couche-tard !

  • Le café n’est pas le même en France qu’au Canada. C’est comment dire… légèrement light..
Tim Hortons, la chaine de café du Canada.
  • Tim Hortons est la chaine de café du Canada, vous en trouverez absolument partout. C’est un peu notre boulangerie quotidienne.
  • En parlant pain, oubliez au Canada. A moins de débourser 3 euros pour une baguette.
Le pain est cher au Canada.
  • Le fromage est bien plus cher. Attention, les Québecois sont fiers de leur production locale. Ne dites donc surtout pas que vous êtes en manque de fromage français !
Le St-félicien, fromage Québecois
  • Pour l’alcool, pour les +10° vous pouvez en trouver uniquement dans certains magasins spécialisés « SAQ » avec de nombreuses taxes. En général, vin sauf grand spiritueux reste moyen, mais la bière est agréable.
  • Au Québec, on dit chocolatine et non pain au chocolat. Une victoire pour le sud-ouest français !
Chocolatine.
Chocolatine québécoise.

 

  • Le Canadien prend le petit-déjeuner tôt en mangeant beaucoup, déjeune allègement vers 12h et prend un copieux dîner vers 17H30. So British.
  • La Poutine est le plat typique du pays. Frite, fromage et sauce. What else ?
La Poutine, plat typique.
La Poutine, plat typique.
  • Laissez un pourboire au bar ou au restaurant. Il est d’usage de donner l’équivalent des taxes (15%).
  • De manière générale, les gens sont plus sympathiques et disciplinés qu’en France. Un Québecois n’hésitera pas à vous aider pour tout et n’importe quoi. Attention, il est apparemment beaucoup plus difficile de se lier d’une réelle amitié avec un Canadien.
  • Côté voiture, on ne vit pas dans le même monde. De Renault, Citroën ou Peugeot pour l’un à Honda, Chevrolet et Mazda pour l’autre. Et presque toute automatique.

Ram voiture.

  • Au Canada, la conduite est relax. Premier arrivé, premier reparti. Et les feux se situent après les intersections.
  • L’essence est moins chère et on trouve aucun péage. Pas surprenant si parcourir 1 000 kilomètres ne soit pas grand chose..
  • Au Québec, on traduit « stop » par « arrêt, mais « frein à main » par « brake à bras ».

Arrêt

  • Et respectez le code de la route, les heures de remorquage etc. Les amendes sont TRES salées.
  • Les villes sont étendues, larges et espacées et dotées d’espaces naturels. Il est en plus, facile de circuler.
19
Toronto.
  • En revanche, garer sa voiture en centre ville est pénible. Et cher.
  • Les maisons sont vraiment jolies et il n’est pas surprenant de les apercevoir en centre ville. Le contraste entre rues commerciales et rues habitées est frappant.
  • Ces même maisons sont espacées, grandes et équipées de jardins.
Maison dans Toronto.
Maison dans Toronto.

 

Maison de campagne.
Maison de campagne.
  • On se sent en sécurité au Canada. Peu de vols et d’infractions. Discipline.
  • Cosmopolite à l’image de Toronto, bilingue à l’image de Montréal ou d’Ottawa-Gatineau, le Canada accueille la diversité.
  • L’hiver est rugueux et le printemps salvateur. L’été chaud et l’automne exceptionnel.
L’hiver au Québec.
  • On peut facilement trouver un travail au Canada. Ce sont des petits job, mieux que rien. Mais on peut les perdre aussi rapidement.
  • Le « Dollarama » est un magasin à 1 dollar ou presque. Le lieu des petits achat en tout genre. Voulant voir les articles, je suis ressorti avec un paquet d’oréo (..).
  • Au Canada, le sport national est le hockey. Le PSG local sont les Canadiens de Montréal.  Mais d’autres sports sont à l’honneur comme le Basket-Balle, le Base-Ball ou le curling.
  • Les sirènes de pompier ou d’ambulance sont comme dans les films américains.
  • Les feuilles de papiers ont un format différents que la France. Pas de A4 et pas de feuilles à grands carreaux. Les plus utilisées ont juste les lignes principales de tracées. Galère pour des étudiants français.
  • La faune et la flore sont clairement différenciées. Apprêtez-vous à apercevoir des écureuils partout, mais aussi des marmottes, des ratons-laveur etc. En revanche, peu de pigeons.
Un écureuil.
  • Côté ambiance. De nombreux groupes de musique se produisent en live dans les bars. Il est d’habitude de siroter un verre même en solo pour passer un bon moment.
  • Le Canada et surtout le Québec possèdent de nombreux artistes de talents.
  • Côté santé, les services coûtent chers pour un étranger. Mais une sécurité sociale existe comme en France.
  • Et bien plus encore !

3. Mon avis personnel  :

Il est difficile de résumer mon séjour au Canada en quelques lignes. Je n’avais pas d’attentes particulières et j’ai été plutôt surpris, que ce soit en positif ou en négatif (tout est subjectif).

a) Aspect positif que j’ai perçu : 

Pour les aspects positifs, je note l’extraordinaire diversité des paysages, des lieux et des saisons. Le Canada a tellement à offrir en terme de richesses naturelles.

D’autre part, les habitants sont bienveillants et prêt à aider autrui.

Il est aisé de se déplacer en voiture et les villes sont agréables, vastes. La nature est présente même à l’intérieur des villes et on trouve des activités pour tous le goûts.

Vous avez des fast-food absolument partout et le Tim Hortons propose du café peu cher. Ces endroits équipés de Wifi sont un lieu de rencontre important pour les canadiens.

Les Canadiens sont rigoureux, ponctuels et reconnaissant. De mon côté, c’est un avantage car ils reconnaissent la compétence d’autrui tout en étant responsable sur le travail effectué.

b) Aspect négatif que j’ai perçu : 

En revanche, les Canadiens ont l’air de considérer l’alimentation comme un substitut pour survivre et non pour la sublimer. Si le pays regorge de fast-food, la qualité de certains produits laisse à désirer. Les fruits et le poisson sauvent la mise.

De même, en terme écologique, le pays a de nombreux efforts à faire. Au vue de sa grandeur, les trajets s’effectuent en voiture, mais aussi en avion. Le ferroviaire est quasi inexistant. Dans les villes, les vélos sont les grands oubliés. Les modes de transports publics sont peu développés et chers (Toronto, Montréal..). Tout incite à prendre sa voiture et c’est dommageable.

Enfin, le pays est dépendant du climat. En hiver, de nombreuses routes sont bloquées et il n’est pas aisé de se déplacer à souhait.

4. Photos : les endroits que j’ai eu la chance de parcourir :

J’ai eu la chance de parcourir les villes de Québec, Montréal, Toronto, Niagara, du Mont-Tremblant et de Chicoutimi. Chacune de ses villes possédant sa propre identité.

Montréal :

 

Montréal
Montréal

 

Montréal biosphère.
Montréal biosphère.

Toronto :

 

14

Toronto depuis la CN Tower.
Toronto depuis la CN Tower.
Vue de Toronto
Vue de Toronto

Niagara :

 

Niagara.
Niagara.

 

Le Mont-Tremblant :

 

Mont-Tremblant
Mont-Tremblant

 

Vue dans le domaine Saint-Bernard.
Vue dans le domaine Saint-Bernard.

Ottawa :

Le Parlement canadien.
Le Parlement canadien.
Panorama d'Ottawa
Panorama d’Ottawa.

5. Mon conseil pour les futurs voyageurs ou simplement pour les curieux :

Pour votre futur voyage au Canada ou simplement pour votre curiosité, attendez-vous à être dépaysé si vous n’avez vécu que dans le monde européen.

Mon conseil en 10 points concrets :

  • Tout est plus grand au Canada, que ce soit les routes, les maisons, les villes, la nourriture etc. Attendez-vous à ouvrir les yeux et voir plus gros.
  • Les personnes sont chaleureuses et ouvertes. N’ayez pas peur de demander une information. En revanche, la vraie amitié sera difficile à trouver.
  • On se déplace en voiture et en avion. Pas de train, peu de bus.
  • Des fast-food un peu partout et une nourriture assez cher.
  • En hiver, il fait froid.
  • Le travail n’est pas difficile à trouver, mais aléatoire et on peut-être rapidement licencié.
  • Le français parlé au Québec est différent sur certains points au français. Ne soyons pas condescendant.
  • Adaptez-vous à la culture Canadienne et cessez de tout comparer. Chaque pays vit selon ses traditions. Respectons cela.
  • Les modes de repas sont différents. Les Canadiens mangent plus tôt que nous et prennent les repas de « famille » le soir.
  • Le Canada n’est pas égal à Toronto,Vancouver ou Montréal. Prendre le temps d’explorer son immense potentiel, c’est aussi montrer son ouverture d’esprit.

Merci de m’avoir lu.

Share Button