Paris (Francia)

Réussir en faculté de droit : Travail, Motivation et Organisation

Comment réussir en faculté de droit ?

Cet article est rédigé pour témoigner de mon expérience de trois ans à la faculté de droit. J’ai passé la première année du premier coup en ayant respectivement 10 et 11. Au premier semestre de ma deuxième année, j’ai réussi à avoir une moyenne de 13/20.

Je sais très bien que cela va est difficile de reproduire cette performance mais on m’a beaucoup demandé comment j’ai fait pour avoir une telle et quelles sont mes méthodes de
travail.Alors, je dirais juste qu’on trouve trois mots magiques. Si on applique ces trois mots, on a tout compris !

C’est le travail, la motivation et l’organisation !

Allons-y point par point :

  1. Le travail : 

En effet, surtout en droit, on n’obtiendra pas d de réussite sans le travail. De manière générale, c’est le cas dans la vie. Quand on fait rien, on a rien. C’est certainement réducteur, mais je cherche à vous titiller. Si on veut réussir, il faut s’en donner les moyens et donc travailler.

John Sebastien Bach ce célèbre rugbyman  évoquait que si une personne travaillait autant que lui alors cette personne pourrait avoir son niveau. Mais attention, il s’agit de travailler correctement.

Pour ma part, j’utilise beaucoup l’audio, c’est à dire que j’enregistre mon cours sur dictaphone. En fait, lire sur écran tout le temps, cela peut-être pénible, d’autres outils peuvent être davantage ludique. Surtout dans les transports en commun, lors d’une promenade, on révise et on travaille !

Il existe aussi une autre astuce que j’utilise, c’est de prendre une feuille blanche et d’écrire tout ce qu’on sait sur le sujet. Ca permet vraiment de se creuser la tête et de réfléchir.

2. L’organisation : 

Il faut être organisé. Je ne sais pas dans les autres facultés leurs méthodes, mais en droit sans  méthode et rigueur, on échouera même si on travaille beaucoup. 

Pour les vacances de noël par exemple, je me suis programmé une matière par jour et je m’y suis tenu. Pas de dispersion. Il faut savoir avant tout planifier son travail et s’y tenir. Il faut aussi une bonne méthode. Pour ma part, j’ai toujours travaillé avec mes cours et internet. J’utilise assez peu les manuels, mais il est nécessaire aller chercher les informations et être curieux.

Je dirai même et surtout en droit que la méthode vaut autant que le travail. Savoir déjà toute la forme de son devoir avant même de l’avoir commencé est un énorme avantage. Enfin, il reste le dernier maître mot..

3. La motivation :

Enfin, le dernier facteur et non des moindres, c’est la motivation. En effet, si on est pas motivé, on travaillera pas et on aura pas l’envie. Ici rentre les questions sur ses choix d’études et d’orientations. C’est un autre sujet dont j’évoquerai pas ici. J’ajouterai aussi qu’il faut voir loin, être ambitieux et penser que rien n’est acquis.

PS : Dernière remarque, les partiels sont arbitraires dans la mesure où les sujets sont distribués au hasard et que notre copie est soumise à une appréciation subjective. Tout ça est vrai mais il faut retenir que dans une mesure global, le travail qu’on a effectué en amont des partiels est souvent représenté par l’ensemble des notes.

Share Button

Leave a Reply